Licenciés Goal

Dirigeants Goal

Edito

L'ULM à partager !

mai 2018
IMG 20180506 WA0000    
Ce mois-ci vous découvrirez en images les très bons résultats de nos équipes au championnat du monde de paramoteur en Thaïlande dans des conditions difficiles (cliquez ICI pour voir les résultats). Il y a les champions, et on les félicite, mais il y aussi derrière toute une équipe et des moyens qu’offre la Fédération pour promouvoir et accompagner la dynamique du paramoteur qui est pleinement et plus que jamais ULM.

 

 

 

     L’ULM est une grande famille avec des pratiques différentes et des budgets de toute nature. Il ne faut surtout pas opposer les activités les unes aux autres, séparer, opposer, cloisonner. Il faut prendre le meilleur de chacune et partager cette énergie formidable d’une aviation accessible et moderne. Le sport est un vecteur extraordinaire et nous encourageons le développement des compétitions régionales.

     En dehors du cercle des pratiquants, on connaît encore mal notre activité sur laquelle traînent trop souvent des préjugés infondés. Pour élargir son public, la Fédération a décidé que la saison prochaine pour les nouveaux licenciés, la licence pourrait être souscrite dès le mois d’octobre (ce qui correspond à trois mois offerts pour la licence et l’assurance). C’est un petit détail mais nous devons créer les meilleures conditions de découverte de notre activité. Par ailleurs nous avons décidé d’offrir la première année de licence aux jeunes de moins de 25 ans et aux femmes ! A nous donc de convaincre et de faire découvrir. Il y a ainsi 11 500 jeunes qui passent le BIA dont 2 700 filles en cette fin d’année scolaire. Ils ont envie de voler ! Nous devons aller à leur rencontre en sortant des sentiers traditionnels de l’aviation classique.

     Ce mois-ci nous diffusons le dernier épisode de la première série des tutos mécaniques (nettoyage du carburateur) (cliquez ICI pour voir la vidéo) qui recommencera à la rentrée avec trois nouveaux épisodes. Le mois prochain nous parlerons de la panne au décollage, toujours sur le mode d’un film court.

 

Partageons notre passion sous toutes ses formes !

Beaux vols en toute sécurité.

 

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

 


avril 2018

Le Premier Bilan de "Générations ULM"

ag3 stand

 

La dernière Assemblée Générale a approuvé à une très forte majorité le bilan de notre première année de mandature. Cette mandature « Générations ULM » repose solidement sur une équipe soudée, un programme clair et une énergie collective mobilisée dans la défense et la promotion de notre activité. Tout est cependant affaire de rythme et de calendrier. Pour faire simple et schématique, on peut résumer les choses ainsi.

 

1.   Cette première année a été principalement consacrée à réorganiser le fonctionnement de la Fédération (mandataire d’assurance, nouveaux postes salariés concernant la règlementation, la sécurité, le juridique, la communication), Comité Directeur commun avec les Comités Régionaux et l’ensemble de nos supports soit environ 50 personnes, remise à plat de nos différentes relations contractuelles dans un environnement financier maîtrisé. Sur le front règlementaire, nous avons clarifié et dénoué l’enjeu européen de notre règlementation en lien avec la DGAC, de même sur le médical. Nous avons mis en place une politique sécurité/formation incitative avec entre autres l’opération Remise en Vol qui suppose des moyens importants en partie obtenus par la première convention quadriennale de notre Fédération avec la DGAC. La sécurité a un prix et nous le mettons sans toucher à notre cadre règlementaire.

 

2.   La prochaine saison apportera de grandes nouveautés concernant la licence et l’assurance : changement du logiciel de saisies, début de la saison en octobre pour les nouveaux licenciés, gratuité de la première année de licence pour les moins de 25 ans et les femmes (nouveaux licenciés), espace personnel pour le licencié, téléchargement du certificat de non contre-indication, produits d’assurances simplifiés au plus près de la diversité de nos pratiques. C’est un gros travail de rajeunissement de nos offres.

 

3.   Dès à présent mais à un horizon nécessairement plus lointain compte tenu du temps de mise en œuvre, nous investissons dans un plan de Formation ULM dont l’objectif est d’animer notre vivier d’instructeur en les aidant dans leur pratique dans le cadre de nouvelle règlementation. À terme nous souhaitons que le théorique ULM puisse être passé dans des structures fédérales (à l’image de ce que pratique la FFVV avec le système Wingu), cela suppose que la Fédération assume une pédagogie homogène tout en respectant la spécificité de chaque classe et de notre système déclaratif. Nous avons besoin de partenaires institutionnels pour accompagner ce mouvement, nous y travaillons.

 

     Bien sûr il y a tout le reste (le sport, les terrains…), et surtout l’imprévu ! Mais il est important d’avoir un plan de marche cohérent pour pouvoir rendre compte et fédérer. C’est notre cas !

     Les beaux jours sont là ! Bons vols en toute sécurité et faites des REV !

 

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

Découvrez le programme "Générations ULM"

generation ulm 535

 

 

 


avril 2018

L'ULM par l'ULM

Depuis une dizaine d’années, la majeure partie de ce qui se fait de nouveau dans l’aviation sportive et de loisir est issue de l'ULM, et gravite autour de l’ULM. Le salon de Blois est un des rares en France à montrer de nouveaux modèles, les couvertures des magazines traditionnels affichent des ULM et on trouve même des publicités se référant à « l’esprit ULM » sur des sites de pratique tout à fait certifiée. L’aviation électrique est dynamisée par notre réglementation, et cette même réglementation rajeunit l’hydraviation, le vol en montagne et le vol adapté. C’est une bonne chose ! Le succès doit être partagé.

Il est donc devenu courant que des clubs avions achètent des ULM, et que des clubs planeurs achètent des ULM pour le remorquage (et uniquement pour cela, nous dit-on). Il est un fait que la construction amateur est de plus en plus ouverte à l’ULM. Et le vol libre est lui-même à la frange du paramoteur. Cette tendance appelle quelques remarques.

Tout d’abord, c’est bien la FFPLUM qui défend et promeut l’ULM. Il est donc naturel, et cela se fait très largement, que les sections ULM soient ouvertes en étant elles-mêmes affiliées à la Fédération. Ce qui donne également accès à l’ensemble du soutien que nous apportons aux clubs, instructeurs et licenciés. A nous aussi de proposer des services toujours plus adaptés. Mais il ne faut pas oublier que notre mouvement est beaucoup moins captif que les activités traditionnelles certifiées, où immanquablement on passe par le club ! Ce qui n’est pas le cas pour nous, où une majorité de pratiquants sont propriétaires. Fédérer nous demande plus d’énergie, avec des moyens qui sont historiquement plus faibles.

Là où les choses deviennent un peu plus problématiques, c’est quand on utilise l’ULM dans un esprit qui n’est plus celui d’un ULM et que, ironie de l’histoire, certains prétendent nous expliquer ce que sont les ULM, comment s’en servir ou ce qu’il faudrait faire pour que la pratique évolue, quitte parfois à demander des aménagements réglementaires spécifiques. S’agissant de la sécurité des vols, nous devons accompagner notre succès en contenant beaucoup plus notre niveau de sécurité, qui est dans des moyennes hautes depuis quelques années, mais il faut aussi nous y aider car le basculement vers notre pratique est général ! Nous pouvons clairement identifier des accidents qui sont liés à un usage qui n’a rien à voir avec l’ULM, et qui relevait il y a peu de l’aviation certifiée.

Enfin, il est un fait que les professionnels de l’aviation ont été élevés dans une culture de la certification, et nous devons redoubler d’efforts pour expliquer notre spécificité et nos équilibres. Il serait souhaitable que les ingénieurs, contrôleurs et acteurs du monde certifié intègrent en amont la culture du déclaratif pour répondre au plus juste à nos problématiques. Les formations systématiques des enquêteurs de premières informations avec des modules ULM dans le cadre du BEA sont une excellente pratique, et nous serions très heureux de pouvoir soutenir l’ouverture de sections ULM dans les grandes écoles aéronautiques !

Ces remarques sont faites en bonne intelligence avec nos amis des autres fédérations. C’est d’autant plus le cas que nous n’avons jamais travaillé avec autant de solidarité au sein du CNFAS, dont nous souhaitons que le rôle soit
mieux connu. C’est le sens des événements des 50 ans du BIA, ou de la Fête des sports aériens que nous mettons en place cette année pour la première fois. La proximité dans le travail, voire l’amitié, n’excluent par la franchise et la netteté des intentions.

Dans la durée, tout le monde y gagne !

 

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

Poursuivez votre lecture avec notre magazine ULM Info

 


mars 2018

Remise en vol, c’est parti ! 

L’opération Remise en Vol (REV) est désormais opérationnelle. L’application qui permet aux pilotes de rentrer en contact avec nos instructeurs est active sur le site de la Fédération. Cette démarche est incitative, préventive et originale. Elle vise à faciliter le partage des expériences de pilotage, dont nos instructeurs sont les garants, en augmentant notre culture sécurité. A l’issue de la Remise en Vol, le pilote bénéficie d’une contribution Fédérale de 40 euros. Cette opération s’inscrit dans la durée et nous souhaitons qu’elle soit un succès. Elle concerne toutes les classes d’ULM.

Elle demande des moyens importants qui sont assurés par la Fédération et par une aide de la Direction Générale de l’Aviation Civile. Nous ferons régulièrement un bilan de sa mise en œuvre et notre approche sera pragmatique s’il faut adapter les modalités.

Comme chaque mois désormais, nous diffusons un film court sur notre pratique. Nous commençons ce mois-ci par une série de « tutos mécano » avec Pierre Pouchès et Thomas Gadaud du Centre National de Formation de Technique et d’Essais (CNFTE). Bien sûr, Remise en Vol ! En l’occurrence d’un paramoteur !

Même si les températures sont trompeuses, c’est le printemps !

Bonne remise en vol !

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

 

 

Rev logo S

Remise En Vol (REV) est un programme initié par la Fédération Française d'ULM en partenariat avec 

DGAC Ufega Air Courtage

23 janvier 2018

Réglementation ULM : le calendrier se précise

Le Parlement et le Conseil Européen ont adopté le 11 janvier 2018 les propositions de régulation en matière d’aviation civile. Le texte de 271 pages est disponible sur le site de la commission (http://data.consilium.europa.eu) mais également sur celui de la Fédération (ici). C’est une étape très importante qui vient clore ce très long processus plein de polémiques.

Il y a en particulier deux pages qui nous concernent, la page 205 qui définit l’annexe 1 excluant les aéronefs qui ne relèvent pas de la compétence de l’Agence Européenne et la page 39 paragraphe 7a de l’article 2 qui définit les conditions dans lesquelles un Etat peut exclure certains aéronefs du champ de compétence de l’Agence dans une enveloppe différente de celle de l’Annexe1.

Ce sujet compliqué a fait l’objet d’un long article dans le dernier ULM-Info (« Seconde vie de l’EMF ») qui est également en ligne sur le site de la Fédération et qui inscrit notre vision réglementaire dans le contexte européen. Notre position reste donc inchangée et nous agissons en parfaite harmonie avec la DGAC.

Cette annonce permet d’y voir plus clair sur le calendrier. Il faut encore attendre que ce texte (qui ne sera pas modifié) soit appliqué. A partir de ce moment, nous définirons avec la DGAC le contour de l’évolution réglementaire dont les principes sont connus : système déclaratif actuel, masse à vide sensiblement identique, masse maximum de 500 kg.

Il est risqué d’annoncer un calendrier mais la DGAC et la Fédération deviendront prochainement maîtres des horloges. C’est donc une très bonne nouvelle pour notre mouvement.

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

 

 


10 décembre 2017

Nouvel arrêté IULM

Les arrêtés relatifs à la formation des instructeurs ULM sont parus au Journal Officiel, ils sont disponibles aux liens suivants :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/11/24/TRAA1729550A/jo/texte

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/11/24/TRAA1729552A/jo/texte

Ces arrêtés et ses annexes sont le fruit d’un long travail, complexe et fructueux, avec la Direction Générale de l’Aviation Civile, plus particulièrement avec les services de la Direction de la Sécurité et de la Règlementation, ainsi que ceux de la Mission Aviation Légère Générale et Hélicoptère.

Notre réglementation datait de plus de vingt ans, il était nécessaire d’y apporter les modifications pour tenir compte de l’évolution à la fois de notre activité, mais également des méthodes pédagogiques.

Les travaux, entamés sous la précédente mandature, ont su préserver et promouvoir l’esprit de notre réglementation basé sur la Responsabilité et la Liberté. Ils permettent à la fois de garantir la cohérence de la formation tout en maintenant la spécificité de nos pratiques.

Nous avons travaillé de manière très efficace avec le SNPPAL dans un souci de collégialité sur un sujet aussi essentiel. Nous tenons à remercier son président Serge Marolle.

Depuis mars 2017, c’est Jean Christophe Gibert (Responsable de la commission Formation) qui a pris la responsabilité pour la Fédération de finaliser les travaux en collaboration étroite avec Louis Collardeau (Premier Vice-Président en charge de la réglementation). Nous tenons également à souligner le travail de Pierre-Henri Lopez (ancien Président, actuel Second Vice-président) qui a dû assumer la conduite de cette réforme à la fin de la précédente mandature, ainsi que le rôle des instructeurs référents par classe et des centres de formation instructeur.

Les textes ne sont qu’un début. Il faut à présent les faire vivre.

La Fédération va mettre en place (à partir de Février 2018) une grande action de Formation et de Sécurité, Remise en Vol, elle sera incitative, non contraignante et fera des instructeurs le pilier central de notre culture sécurité.

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

 

 


21 novembre 2017

Faites un REV (Remise En Vol)

La Fédération a décidé de mettre en place à partir de 2018, en la reconduisant chaque année, l’opération Remise en Vol (REV) qui consiste à favoriser la rencontre entre un pilote propriétaire de sa machine et un instructeur pour suivre une heure de vol avec son ULM. Cette démarche est totalement volontaire. Elle concerne toutes les classes. La Fédération apportera une aide de 40 euros au pilote qui aura fait Remise en Vol.

Cette opération part du constat que nous sommes tous le produit de ce que notre instructeur a fait de nous. Que dans notre expérience de pilotage nous avons rencontré des machines différentes entre nos débuts et la pratique actuelle. Que le parc de nos machines se caractérisent par une très grande variété (contrairement aux autres pratiques aéronautiques). C’est d’ailleurs ce qui fait la richesse de notre mouvement. Que souvent ces machines ont des domaines de vol très étendus, voire même surprenants quand on vient de l’aviation traditionnelle. Il est donc nécessaire d’être comme le dit Eric Galvagno « expert de notre propre machine ». On constate en effet que la majorité des accidents sont dus à des pertes de contrôle en vol dans toutes les phases de vol. Il y a donc des réactions inappropriées dans des contextes incertains qui s’expliquent par une connaissance trop réduite des limites de la machine.

Notre objectif est d’augmenter le niveau général de « notre culture sécurité » en étant incitatif et non contraignant dans l’esprit de notre réglementation : libre et responsable.

Faites un REV !

Ssebastien perrotébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

 

 

Rev logo S

Modalités

  • L’opération REV commence en début d’année 2018 (février)
  • Toutes les démarches se font en ligne (ffplum.fr) : rencontre, attestation de vol, paiement
  • Le pilote doit s’inscrire sur le site de la Fédération
  • Il doit être propriétaire de sa machine assuré par le courtier fédéral en RC et souscrire aux conditions
  • Il pourra accéder aux coordonnées des instructeurs affiliés à la Fédération (quelque soit leur assureur) par classe et selon les régions
  • Le pilote et l’instructeur conviennent d’un rendez-vous pour effectuer une heure de Remise en Vol conformément au programme émis par la Fédération ; Le tarif de la prestation est totalement libre
  • L’instructeur et le pilote attestent séparément par le biais du site que le vol REV a bien eu lieu
  • Une attestation est émise
  • Le paiement est effectué

 

rex

Déclarez votre propre expérience au REX. Consultez les fiches REX qui ont été validées et publiées.

Accéder »

basulm logo

Le répertoire interactif des bases ULM.

Accéder »

logo boutiQ

La Boutique en ligne de la Fédération Française d'ULM.

Accéder »

Licence Intranet

Souscription et formulaire d'adhésion en ligne.

Accéder »

Nos partenaires

  • Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • Direction Générale de l'Aviation Civile
  • Ministere des Sports
  • Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives
  • Fédération Aéronautique Internationale
  • Aéro-Club de France
  • Comité National Olympique et Sportif Français
  • European Microlight Federation
  • France Air Expo
  • Aéro Expo
  • Salon ULM Blois
  • Musée de l'Air et de l'Espace
  • Total
  • Air Courtage
  • Air Création
  • Humbert Aviation
  • Vol Moteur
  • Europ Réception - Varet Traiteur
  • Raimondi
  • Ferrari e Cigarini